Amicale Sportive Tullins-Fures Basket

Un pas vers la finale

Samedi dernier, les U17 et U20 Masculins se sont imposés respectivement face à St Martin d'Hères et La Tronche. Les joueurs de Filipe Nogueira ont livré une très belle prestation pour venir à bout de solides Martinérois aux gabarits impressionnants. Dès les premières minutes, les Tullinois prennent les commandes de la rencontre et sont redoutable d'efficacité dans les tirs longue distance notamment par l'intermédiaire de Romain Nogueira et Noé Rimet-Meille. L'ensemble de l'équipe se met au diapason au fil des minutes et l'écart se creuse définitivement au cours des dix dernières minutes. Une excellente opération qui permet aux rouge et blanc de conserver la place de leader et de faire un grand pas vers la finale départementale des 25 et 26 Mai prochains. 
Dans la foulée, les U20 Masculins recevaient La Tronche à 18h30. Actuel leader de la poule avec 8 victoires et 1 défaite, les joueurs de Fred Briatte accueillaient leur dauphin pour une rencontre qui s'avérait décisive pour la suite de la compétition. Timides, les Tullinois peinent à rentrer dans le match, mais leur solidité défensive leur permet de rester au contact.Au fil des minutes, les coéquipiers d'Hugo Fils prennent la pleine mesure du match et parviennent à retrouver des couleurs, mais les Troncho-Meylanais s'accrochent et ne plient pas. La tension de l'enjeu de la rencontre est palpable et il aura fallu un tir primé d'Andréas Jaillon dans les derniers instants pour arracher une prolongation quasi miraculeuse. Les cinq minutes supplémentaires seront nettement dominées par les Tullinois qui s'imposent au finish 77-71. Grâce à ce succès, l'ASTF reste en tête de la poule et est plus que jamais en course pour réaliser le doublé. 
Un grand merci aux supporteurs venus en nombre encourager nos équipes.
 
 

l'équipe nf3 invaincue

L’ ASTF intraitable jusqu’au bout
Cran-Pringy 47 – ASTF 53

Pour cette dernière rencontre de la phase régulière, l’ASTF rencontrait dimanche après-midi son dauphin pour une partie qui devait attribuer les points pour les play-offs. Au bout d’une partie âpre, ce sont une nouvelle fois les Tullinoises qui se sont montrées les plus solides.
L’enjeu à souvent pris le pas sur le jeu, et ce ne sont pas les nombreux supporters tullinois présent à Cran-Gevrier qui diront le contraire. Pas de grandes envolées ce dimanche et cela s’est largement vérifié avec un engagement défensif qui aura fortement limité la production offensive habituelle des deux formations.
Le début de match est favorable aux locales qui impriment vite leurs marques. Menées rapidement (6-0) les filles de l’ASTF retrouvent enfin leur adresse pour recoller au score et lancer leur match. Cran-Pringy est pris dans l’étau tullinois et cours maintenant après le score (9-13).  Les largesses des visiteuses maintiennent pourtant les Haut-Savoyardes dans la partie, fin du quart à 16-16. Les promesses de jeu des 10 premières minutes sont rapidement oubliées, les longs échanges du second quart entre les deux équipes n’apportent rien au tableau d’affichage. Le jeu est pauvre des 2 côtés et ont atteint péniblement la marque de 20 partout au bout de 5’. Il faudra un sursaut du banc tullinois pour que le score s’élève, comme le niveau de jeu. L’ASTF vire en tête à la pause (23-29).
La seconde période commence mieux, les deux adversaires mettent plus d’intensité et cela se traduit par un rééquilibrage des forces.
Cran-Pringy relève la tête et revient sur les talons du tullins (27-31).
La bonne période des locales va pourtant vite être remise en cause. Le rouleau compresseur Isèrois s’est mis en route. Les coéquipières de Caroline Arquillière sont maintenant intraitable défensivement et efficace offensivement, le score enfle  très rapidement (29-45) laissant les joueuses de Cran sans réaction. Totalement déboussolé par la tournure du match, Cran-Pringy termine péniblement cette troisième période distancé de 14 points (31-45). Le match semble joué, mais le dernier quart va offrir un nouveau revirement, histoire de maintenir le suspense jusqu’au bout. L ’ASTF maître de la partie, va offrir l’étincelle qui va ranimer la flamme des joueuses de Cran-Gevrier. Entre pertes de balle et mauvais choix de jeu, toute la panoplie y passe. Les Cran- Gevriennes relèvent la tête et reprennent leur marche en avant pour recoller au score (39-45). Il faudra un nouveau coup de rein des joueuses de Dimitri Pontif pour que le match reste dans leur main (43-53). Les dernières secondes offriront les ultimes points aux locales (47-53), mais la victoire a déjà choisi sont camp. Un 18ème succès qui permet aux filles de l’ ASTF de terminer la phase régulière invaincue et d’aborder, suite à ce deuxième succès sur Cran-Pringy, les play-offs avec de réelles ambitions.

l'astf sur la route des playoffs

Après un parcours sans faute de 18 victoires en autant de rencontres, l'équipe féminine de l'ASTF s'apprête à disputer pour la première fois dans l'histoire du club, les play-offs d'accession à la nationale 2.
 
Ceux-ci débuteront par un mini-championnat entre 4 équipes. L’ASTF y retrouvera Cran-Pringy son dauphin, mais aussi Tours et Saran, qualifiés de la poule Centre-Val de Loire. Les résultats de la première phase restant acquis, Tullins débutera avec 2 victoires, Tours et Saran avec 1 et Cran aucune.
Pour commencer, le calendrier offre 2 déplacements à l'ASTF, le 28 avril à Saran, banlieue d'Orléans, et le 5 mai à Tours.Les supporteurs retrouveront leur équipe à Mauduit les 19 et 26 mai, face à ces mêmes formations.
Les 2 premiers de cette poule de 4 gagneront leur accession en nationale 2, mais seul le premier continuera sa route en championnat de France.
 
Le parcours du combattant proposera ensuite une demi-finale à Bourges, dans la salle mythique du Prado les 1er et 2 juin avant une finale en région Parisienne les 8,9 et 10, qui regroupera 6 équipes dont 3 ultramarines et désignera l'équipe championne de France de nationale 3.
 
Pour prolonger sa saison le plus longtemps possible la troupe de Dimitri Pontif devra être à son meilleur.
Nul doute que l'expérience du staff et des joueuses ayant fréquenté le haut niveau sera précieuse pour mener tout un groupe vers son rêve.
Nous aurons l'occasion de revenir prochainement sur le premier épisode du feuilleton: le déplacement à Saran, où nos filles n'iront pas visiter les châteaux de la Loire.
 

Game 1 : déplacement à saran

 L'ASTF sur la route des playoffs -Episode 1 - Avant match
Fini le Sud de la France pour l’ASTF, direction la région Centre-Val de Loire et plus précisément le Loiret (45) pour débuter ce mini-championnat à 4. Le temps de la saison régulière est terminé, place maintenant aux matchs décisifs, à ceux qui offriront ou non le droit d’accession au niveau supérieur, la nationale 2. A ce niveau, les cartes sont rebattus, les scénarios sont réécrits, pour que chaque formation qualifiées puissent donner le meilleur et atteindre l’objectif de la montée. Avec seulement 2 places d’accession, il va s’en dire qu’on aura droit à 4 matchs de coupe. Le premier envoi l’ ASTF affronter Saran, commune de la banlieue d’Orléans, club connu et reconnu pour la qualité de sa formation, dont est sortie notamment Héléna Ciak actuelle joueuse pivot de l’équipe de France. Les Saranaises formées et habituées aux joutes du Championnat de France, opposeront leur jeunesse et leurs intensités aux expérimentées Tullinoises. Un style de jeu qui leur a longtemps permis de faire la course en tête dans leur phase de championnat avant que Tours ne reprennent les rênes de la compétition.
Pour Tullins, l’entraîneur Dimitri Pontif, nous livre ses impressions avant cette première. «On rentre dans une nouvelle compétition où les niveaux entre les 4 équipes seront équivalents. Tout va se jouer au mental, on doit être prêt à des combats de 40’, être intransigeant sur la maîtrise des détails techniques qui feront la réussite de notre collectif de jeu. Notre identité nous a permis de construire nos 18 victoires, on doit l’affirmer encore plus fort lors de ses play-offs. 
Concernant cette première rencontre à Saran, elle sera forcément compliquée face à un adversaire qui doit s’imposer pour rester dans la course à la montée. C’est aussi un match à l’extérieur, dans une nouvelle salle, avec des repères à trouver rapidement pour être d’entrée dans le match. Côté jeu, l’équipe de Saran possède un très beau collectif, elle impose beaucoup d’intensité et d’agressivité défensive lors de ses matchs. Il faudra être prêt pour ramener un résultat positif et poursuivre la course en tête ».
Pour ce long déplacement, départ samedi dans la journée avec l’ensemble de l’effectif, pour attaquer ces phases finales avec ce premier match qui se jouera dimanche à 13h15.

victoire a saran

 
Basket – Playoffs nationale 3
Saran 47 – ASTF 53
Déplacement gagnant
Courte, mais importante victoire pour les Tullinoises au soir de ce déplacement dans le Loiret. Comme attendu cette première rencontre de playoffs a été difficile, avec une solide équipe de Saran qui a obligé les joueuses du Président Spadilièro à faire preuve d'abnégation et d'expérience pour s'adjuger le match.
En effet, il leur aura fallu savoir souffrir pour sortir vainqueur d'un match que les Tullinoises ont réussi à tenir en seconde période après avoir bataillé durant les 20 premières minutes. C'est bien au dernier quart que la victoire s'est offerte pour les filles de l'ASTF  après un dernier chassé-croisé avec des Sarannaises accrocheuses.
D'entrée de match, les tullinoises sont bousculées offensivement, les locales savent sanctionner et l'écart enfle (7-3). Les joueuses de l’ASTF en manque d’adresse s’en remettent à leur capitaine Caroline Arquillière dans cette entame difficile pour trouver la cible et rester sur les talons des filles de Saran (17-12) après les premières 10 minutes. Le second quart est encore plus crispant. Tullins, avec une adresse très fluctuante s’accroche en défense. Le bon et le moins bon s'alternent, visiteuses et locales sont bien incapable de faire décoller le score, ses atermoiements renvoient les adversaires du jour aux vestiaires avec 1 point d'écart (20-19) au terme d’un quart temps très pauvre offensivement.  Le temps de repos est bénéfique aux visiteuses. 
La dynamique devient enfin tullinoises, Charline Freminet-Servage lance l'offensive, les joueuses du Loiret deviennent muette et l'écart enfle (25-34).  La main mise tullinoise laisse penser que le match vient de basculer, mais c'est mal connaître les locales qui relèvent la tête, pour stopper l’hémorragie et rester dans le match  à l'entame du dernier quart (28-40).
La dynamique offensive reste pourtant tullinoise à l’entame des dix dernières minutes. Les scoreuses de l’ASTF font de nouveau feu de tout bois le match bascule de nouveau, les Sarannaises pointent désormais à16 points (31-47). La partie semble pliée, mais l’équipe de Saran relève une nouvelle fois la tête pour grignoter point après point. Tulllins, passe maintenant un dur moment, le public hausse la voix et les joueuses locales jouent sans retenue, laissant craindre le pire pour des visiteuses désarçonnées par le scénario du match.  Les filles de Dimitri Pontif et Amir Dinar ont heureusement de l’expérience et du talent, elles gèrent les dernières minutes et parviennent à garder à distance les locales (47-53). Malgré un match poussif, la solidité du collectif de l'ASTF aura permis de se sortir du piège tendu par les Sarannaises, pour ramener un succès précieux dans la course à la montée et préparer le difficile déplacement à Tours.